Dernière mise à jour : juil. 1

LYTO fait partie des premières créatrices à avoir intégrée notre concept-store. Découvrez la personnalité de Maud Fontier à travers une interview inspirante.

Date de Création de LYTO : septembre 2015


Mélanie : Quel est votre parcours en quelques mots ?


Maud : J’ai fait une formation dans une école de commerce. J’ai passé plus de 20 ans dans le commerce « retail » (distribution spécialisée). Je suis allée dans trois entreprises différentes situées dans le Nord. J’ai eu plusieurs jobs : cadre commercial, travailler sur le terrain dans les boutiques, superviser des boutiques, du merchandising et de la formation administration des ventes).

J’ai eu une opportunité en 2014, en moins de deux mois, je n’avais plus ma place dans la boite.

C’était l’occasion de faire un truc complètement différent dans ma vie. Être auto-entrepreneur je n’y aurais jamais pensé de ma vie.

Cependant, je suis créative et manuelle dans plusieurs domaines (cuisine, déco, couture, bijoux). J’ai choisi les bijoux pour ma reconversion professionnelle. Le processus de l’entrepreneuriat a démarré en septembre 2014. 1 an après, ma marque LYTO est née. J’ai subi ce changement de paradigme car je n’étais plus en phase avec la boite dans lequel je travaillais.


Mélanie : Le nom LYTO fait référence à la lithothérapie. Pourquoi avoir choisi ce domaine pour créer votre marque de bijoux ?


Maud : Je voulais un nom un peu stylisé et à l’été 2015, le nom LYTO a vu le jour. Pour simplifier le nom de ma marque, j’ai remplacé le i par un y, c’est quelque chose d’atypique qui me ressemble.


Pour la création de mes bijoux, je suis partie sur un système de croyance. Je ne trouvais pas les bijoux qui me correspondaient. C’était souvent des trucs mal fagotés et les supports en métal très douteux. Ou à l’inverse la joaillerie semblait trop complexe. 1 an après je décide de créer ma marque LYTO.


Pour moi, la lithothérapie, je l’utilisais déjà au quotidien. Je suis toujours admirative de ce que la planète peut nous offrir, aussi naturelle qu’une plante, qu’un chat, qu’un humain. Ça me paraissait évident d’utiliser des pierres et de les faire connaitre.

Mélanie : Quelles sont vos inspirations au quotidien ?


Maud : Elles viennent souvent des pierres. C’est à partir des pierres que je vais imaginer le design du bijou. Je construis la collection avec cette pierre autour du bijou que j’ai démarré, comme des boucles d’oreilles par exemple.


Ensuite, je peux acheter des pierres et ne pas être inspirée du tout mais elles m’ont flashés. Les pierres peuvent dormir en attendant leur heure dans l’atelier. Par exemple, pour ma collection HYDRA, j'ai acheté les pierres lapis lazuli en 2016. Je les ai travaillées pour ce début de juillet 2021 pour une collection été.


Soit ça va être un élément. Pour ma collection SEVILLA, elle s’inspire de l’Andalousie, l’été andalou. J’ai acheté des médailles avec des abeilles mais je ne trouvais pas comment les mettre en valeur. Le déclencheur de cette collection a été le choix de deux pierres : la cornaline et l’onyx qui se marient parfaitement avec ces médailles. L’abeille va être liée à l’abondance, la fertilité, la prospérité. Ce sont des symboliques qui sont associées à cet insecte depuis la nuit des temps.


Mélanie : Quels sont les 3 mots qui définissent Lyto ?


Maud : Le Talisman en premier, puis Français : le local c’est quelque chose qui me tient à cœur. Élégant : la notion d’élégance et de beau est importante tout en combinant la lithothérapie et le design du bijou. Si je ne le trouve pas élégant je ne porterais pas le bijou.


Je rajouterais aussi le mot : Naturel, en effet les pierres sont 100% naturel.


Mélanie : Quelles sont vos pierres préférées ? Pourquoi ?


Maud : Lapis lazuli évoque le grand livre des savoirs et des connaissances, ça ouvre en termes de créativité, le lien entre l’ancien et le futur.


La Labradorite pour son côté protecteur. Cette pierre favorise l’amitié.


L’Améthyste c’est cette pierre violette qui a une connexion spirituelle.


La Turquoise c’est une pierre très exigeante, elle protège le voyageur et elle n’aime pas les faux-semblants.


Mélanie : Votre marque de bijoux s’inspire également de l’astrologie, ça vous tenait à cœur de pouvoir créer une collection spécial ASTRO ?


Maud : Oui, l’astrologie a été initiée par ma meilleure amie d’enfance Véronique BOSSUYT, astrologue humaniste.

On retrouve les archétypes gréco-romaines. Ma mère était enseignante de latin, j’ai été baignée quand j’étais enfant. Les mythes et les légendes m’inspirent.

C’est un langage spécifique, on n’est pas du tout dans la prédiction de Madame Irma ou de l’horoscope de Marie Claire.

L'astrologie est un outil de connaissance de soi, de ses ressources et de ses défis qu’on a à relever. Il s'agit d'une association entre les pierres et l’astrologie avec la puissance du langage symbolique de l’astrologie.


Mélanie : Quel Mythe vous fascine le plus ?


Maud : Celui d’Ulysse avec sa quête et ce voyage que lui impose les dieux en colère contre lui. Ma référence c’est ma mère qui était férue de mythologie gréco -romaine. Quand j’étais petite, on achetait des cassettes et j’étais fascinée par le dessin animé Ulysse 31.


Mélanie : Quelle Déesse vous ressemble le plus ?


Maud : J’ai deux déesses que j’admire.


D’abord Vénus / Aphrodite. Dans la symbolique astro c’est la déesse de l’amour mais pas seulement. Cette déesse est dans la recherche d’harmonie, du beau. C’est ce qui me guide dans ma vie, l’harmonie que tu crées autour de toi.


Puis Athéna/ Minerve pour son côté plus cérébral, pour la droiture et la posture juste. Pour moi, il faut que ça résonne juste. Il ne faut pas vendre son âme au diable et être au clair avec ses valeurs. Le côté minutieux on le retrouve dans mes collections de bijoux.


Mélanie : Quel est votre signe du zodiaque ?


Maud : Je suis née un 30 juin, je suis du signe du Cancer.


Mélanie : Quel est votre bijou coup de cœur que vous avez réalisé ?


Maud : Les boucles d’oreilles ovales de la collection FIRE pour son côté épuré. Il y a juste un fil, un ovale non fermé et une pierre brute. On ressent cette pierre pour le côté pur du minéral. Elle n’a pas été polie, juste percé mais n’a reçu aucun traitement par l’homme (quand les pierre